Les victimes d’agression ont très souvent un long parcours à faire pour arriver à leur indemnisation.

Ce long parcours a permis de réfléchir sur une disposition qui permettrait de les indemniser en dehors de la procédure pénale.
En gros, l’agresseur, quel que soit le type d’agression dont on parle, va être jugé devant le tribunal correctionnel ou devant la cour d’assise, pour les faits qu’il a commis.
Dans cet intervalle la victime elle, elle peut également être indemnisée sans attendre le procès qui sera mis en place devant le tribunal correctionnel ou devant la cour d’assise
Elle a pour se faire accès à une juridiction spéciale qui s’appelle la commission d’indemnisation des victimes d’infractions.
Cette commission d’indemnisation des victimes d’infractions est une juridiction que la victime saisira avec son avocat , par l’intermédiaire de son avocat, pour quelle puisse dire à cette juridiction qui est spécialisée dans l’indemnisation des victimes, cette juridiction ne fait que cela !

Voila j’ai été victime de tel chose de tel comportement , je demande à la commission d’indemnisation des victimes de m’indemniser quel que soit le procès mis en place à coté , quelque soit la durée de la procédure mise en place à coté, et dans le cadre de cette juridiction spécialisée dans l’aide aux victimes les droits de cette personne touchée dans sa chair, touchée dans son moral et elle sera indemnisée bien avant, bien avant, que le procès pénal lui même soit mis en œuvre et se termine

Voila les quelques observations que je voulais vous faire la dessus.